Gestion des actifs informatiques (ITAM) et optimisation des licences

Optimiser les dépenses de licences de logiciels

Aller au-delà des outils traditionnels de gestion des actifs informatiques pour optimiser votre parc logiciel

Au cours des deux dernières décennies, l'utilisation de l'informatique est devenue une pratique courante dans l'ensemble du secteur public, ce qui pose toujours plus de problèmes pour les services informatiques qui doivent gérer convenablement ces actifs financièrement importants et de plus en plus stratégiques. Cela a conduit à l'émergence de la gestion des actifs, discipline fondamentale qui permet une meilleure maîtrise des coûts et une meilleure compréhension de la valeur commerciale de l'informatique. De nombreux services et organismes publics ont investi dans des plates-formes connues de gestion des actifs informatiques (IBM/Tivoli, CA, HP et autres) pour permettre au personnel informatique de mieux gérer le stock et les ressources informatiques physiques.

Aujourd'hui, les applications sont devenues stratégiques : non seulement elles constituent une aide pour les administrations gouvernementales, mais elles sont essentielles aux métiers. Ainsi, les investissements réalisés dans les applications ont également augmenté. Alors que les applications sont devenues stratégiques, de nombreux services et organismes publics estiment toutefois qu'il leur manque une solution stratégique pour gérer l'utilisation des applications, ce qui induit un risque de non-conformité et de non-optimisation des dépenses informatiques.

Gérer les actifs informatiques ne suffit plus

Même si la gestion des actifs informatiques est essentielle, elle porte principalement sur le matériel et les applications logicielles ne sont que secondaires. En effet, les systèmes de gestion des actifs informatiques ne proposent pas de fonctionnalités permettant de créer des rapports et de gérer efficacement les applications logicielles.

Les besoins suivants sont croissants : intégrer la gestion des actifs logiciels dans les systèmes traditionnels de gestion des actifs informatiques et compléter les fonctionnalités traditionnelles de gestion des actifs logiciels, qui portent sur ce que vous possédez, afin de comprendre ce qui est utilisé et d'optimiser les dépenses informatiques.

De plus en plus, les exigences liées aux licences logicielles dépendent des actifs mesurés et gérés par un système de gestion des actifs ou une base de données de gestion de la configuration à l'échelle de l'entreprise. Pour savoir quel utilisateur est associé à un système, combien de processeurs ou quelle quantité de mémoire RAM est présente sur un serveur, si le serveur est un serveur physique ou une image virtuelle s'exécutant sur un autre serveur physique, il est nécessaire d'effectuer un suivi de la conformité des licences logicielles et de la gestion des actifs informatiques. De même, traquer quelles machines sont utilisées ou non est généralement effectué par un système de gestion des actifs informatiques. Lorsque les responsables informatiques retirent des machines qui ne sont plus utilisées, sont endommagées ou remplacées, ces informations sont souvent négligées lors de la réconciliation de la conformité des licences logicielles.

Intégrer l'optimisation des licences logicielles avec la gestion des actifs informatiques

Plutôt que d'investir dans une intégration entre différents systèmes d'inventaire, il est préférable d'intégrer le processus de gestion des actifs logiciels avec les systèmes existants, ce de façon automatisée, afin d'assurer l'intégrité des données et s'assurer de ne pas compter tout élément en double. Si votre système d'approvisionnement permet aux nouveaux ustilisateurs d'effectuer des demandes de matériel ou de logiciels, ou si votre centre de support gère les affectations des utilisateurs à leurs assets pour gérer les incidents, ces informations sont forcement accessibles et doivent être importées dans le systeme de gestions des actifs. Ainsi, vous pouvez réconcilier votre position de licence logicielle en temps réel en utilisant des configurations matérielles à jour, afin d'automatiser davantage l'optimisation des licences.

Les services et organismes publics de moindre envergure sont peut-être les mieux indiqués pour utiliser une solution de gestion des actifs logiciels de nouvelle génération incluant des fonctionnalités de gestion des actifs informatiques afin de découvrir et de dresser l'inventaire des actifs matériels, et permettant de gérer le statut des actifs, la propriété des actifs et l'affectation aux utilisateurs, les achats d'actifs, les contrats d'achat de matériel (p. ex., locations de matériel et contrats de maintenance), et d'identifier l'emplacement du matériel dans l'organisation.

Pour les services et organismes publics plus importants, qui ont peut-être déjà investi dans une solution haut de gamme de gestion des actifs informatiques, l'intégration d'une solution de gestion des actifs logiciels de nouvelle génération doit constituer la priorité. La mise en œuvre de la solution appropriée pour la gestion des actifs logiciels ajoutera des fonctionnalités d'optimisation des licences logicielles sans modifier radicalement les processus, les procédures ou les outils existants. Cela permettra une réconciliation et une intégration complète des données sur l'ensemble des systèmes pour fournir les recommandations les plus précises sur l'optimisation des licences et le niveau de licence.

Seule une solution d'optimisation des licences logicielles peut vous permettre de faire plus que compter ce que vous possédez afin de garantir une conformité pérenne des licences logicielles et de minimiser la consommation de licences et les dépenses informatiques.